Zoeken

Histoire

L’idée du Memorial Museum Passchendaele 1917 commence à germer en 1987. Entre le 12 juillet et le 23 août de cette même année se tient, dans l’école communale de Passendale, une exposition sur la Troisième Bataille d’Ypres (1917). Une première. Exposant du matériel photographique jamais dévoilé jusque-là et emprunté au Imperial War Museum, l’exposition eut vite fait d’attirer 9 000 visiteurs. Une grande réussite pour la région, qui allie cette exposition à une grande cérémonie au Tyne Cot Cemetery et à des « battlefield tours », des visites des champs de bataille de 1917.

D’emblée, des voix s’élèvent : il faut pérenniser ce succès inattendu ! L’administration communale de l’époque met alors à disposition le Château de Zonnebeke, acquis en 1980. Le musée régional s’intéresse certes au passé militaire, mais se concentre principalement sur l’Abbaye augustine de Zonnebeke et sur l’héritage local. Le musée régional ouvrira ses portes au début de l’année 1989.

Les premières années, les visiteurs apprécient beaucoup le musée. Ils sont d’ailleurs jusqu’à 7 000, voire 10 000 par an à s’y presser jusqu’au milieu des années 1990. Engouement qui perdurera jusqu’à l’ouverture, en 1998, du musée « In Flanders Fields » d’Ypres. En outre, le musée régional ne se définit pas suffisamment comme un musée sur la Première Guerre mondiale, qui est pourtant son point fort. Conséquence : il enregistre un net repli du nombre de visiteurs. En 2002, l’ultimatum est lancé : fermer le musée, ou le rénover de fond en comble.

La commune retient la seconde option. Il est temps d’établir une nouvelle politique pour le musée. Pour ce qui est du concept, elle opte pour un musée historique classique, qui permettra une intégration maximale de pièces de collection et d’informations historiques. Un an après son ouverture en 2004, on peut dire que le musée rénové a visé droit dans le mille. Nombre de visiteurs enregistrés au MMP1917 : 27 000. Un chiffre qui ne faiblit pas les années suivantes, bien au contraire : le musée attire chaque année 10 000 visiteurs supplémentaires. Jusqu’à enregistrer le nombre de 58 414 en 2007, soit le double en trois ans !

Pendant la période qui suivra son ouverture, le musée poursuivra l’extension des quatre fonctions muséales de base. De gros efforts sont consentis pour faire la promotion du musée sur le marché national et international. Les répercussions se font ressentir et se traduisent, en un court laps de temps, par une poussée du nombre de visiteurs.

2007, année charnière dans l’histoire du MMP1917

En 2007, le MMP1917 se concentre tout particulièrement sur les commémorations pour le 90e anniversaire de la « Troisième Bataille d’Ypres ». L’année de commémoration 2007 représente un réel atout et une valeur ajoutée pour la région. Zonnebeke est mis à l’honneur et cela se ressent dans les nombres de visiteurs qui, les années suivantes, oscillent imperturbablement aux alentours des 60 000.

Le MMP1917 deviendra en 2008 un musée régional reconnu. Cette même année, il remportera le Prix public des musées flamands. Ces deux titres viennent couronner le travail de longue haleine entrepris les années précédentes.

Le MMP1917 présente en 2009 un nouveau projet ambitieux. Outre l’aménagement de son jardin, le MMP1917 agrandira la tranchée actuelle en lui annexant un nouveau bâtiment souterrain. Cette nouvelle pièce de musée offrira un éclairage spécifique à la Troisième Bataille d’Ypres. Le rôle joué par le paysage dans le conflit et les différentes nationalités ayant participé au combat seront davantage mis en exergue. Un réseau de tranchées et d’abris reconstitués viendra s’implanter dans le jardin du musée. Une galerie du souvenir ramène les visiteurs à l’ancien bâtiment. La longueur totale du parcours est doublée, pour atteindre 650 mètres. Après avoir récolté les fonds nécessaires, le musée peut lancer les travaux en octobre 2010. L’ouverture du musée rénové a lieu le 12 juillet 2013.

Toujours en 2010, grâce au soutien du fonds « Impulsfonds 100 jaar Groote Oorlog », la commune de Zonnebeke lance en parallèle le projet directeur « The Legacy of Passchendaele ». Ce projet veut toucher différents groupes cibles qui souhaitent partir à la découverte de l’ancien champ de bataille de Zonnebeke et de son patrimoine. Ses trois actions fondamentales sont : la création de réseaux de parcours à vocation touristique et récréative ; l’ouverture de sites de la Première Guerre ; l’extension de l’accueil des visiteurs. Concrètement, cela passe par l’aménagement de trois boucles de promenade, l’achèvement du réseau cyclable, la mise à disposition de renseignements sur le terrain, l’ouverture et l’aménagement du Passchendaele Memorial Park, situé à côté du MMP1917 et, enfin, l’ouverture et l’aménagement du patrimoine de la Première Guerre dans le Bois du Polygone et ses alentours et autour du bunker de commandement de Zandvoorde.